Comment bien se masturber ?

Pour les femmes mariées, en couple et qui ont des partenaires ; elles ont sûrement du sexe à revendre. Mais, qu’on est-il de toutes ces femmes qui n’ont ni maris ni amants ? Elles aussi, elles ont bien droit à de petites gâteries… mais à leur manière. Pour les femmes fortes et indépendantes, pas besoin d’un prince charmant pour avoir un orgasme, puisque la masturbation est là pour ça… encore faut-il savoir s’y prendre. Découvrez sans plus tarder les techniques ultimes pour se masturber et se doigter et atteindre l’orgasme, sans l’aide de personne.

masturbation-feminine

La masturbation féminine : c’est bon pour vous !

Il ne faut pas prendre la masturbation comme un tabou dont on n’a pas le droit d’en parler, comme quelque chose de honteux ou de vulgaire qu’il faut éviter de pratiquer. Pour l’homme, la masturbation fait partie de la vie. De nombreux sites sont créés juste pour la masturbation et des objets sexuels sont dédiés uniquement pour ça, juste pour combler le désir sexuel des célibataires. Que ce soit clair, ce n’est pas seulement les hommes qui ont le droit de se masturber et de prendre leurs pieds.

Les femmes aussi ont leur mot à dire. Sachez, mesdames, qu’aujourd’hui, on vit dans une société libre où les femmes peuvent s’exprimer librement et sans tabou de la sexualité. De nos jours, les femmes célibataires peuvent aussi prendre du plaisir en solo grâce à la masturbation. De plus, la cession sexuelle en solitaire est bonne pour la santé et pour le moral. En effet, la masturbation :

  • rend de bonne humeur et elle déstresse
  • améliore le sommeil
  • parfaire la performance sexuelle
  • prévient le cancer de prostate (pour les hommes)
  • booste la performance cardiaque
  • il n’y aucun risque de transmettre une maladie MST.

Aussi, voici quelques conseils que vous devez absolument savoir sur la masturbation.

Avant de vous lancer dans cette belle aventure seule, rappelez-vous toujours que la masturbation c’est bien et c’est quelque chose de naturel. Lâchez prise et ne vous culpabilisez pas ! Il n’a aucune raison de s’en priver. Aussi, faites-le dans les bonnes conditions :

  • Dans un endroit calme et personne aux alentours
  • Vous avez du temps libre devant vous
  • Vous êtes concentrée à fond sur ce que vous apprêtez à faire, il ne faut pas oublier que se palucher n’a rien avec l’auto-massage.

Pour y parvenir, stimulez votre corps et votre esprit, anticiper l’excitation en regardant du porno ou en créant des scénarios érotiques dans votre tête par exemple. Maintenant que vous êtes prête, voici sans plus tarder des techniques simples et originales pour se masturber et atteindre le septième ciel.

Toucher les zones érogènes

Même système comme avec un partenaire, faites appel au sens du toucher et à la caresse pour augmenter votre excitation. Les préliminaires tiennent également une place importante dans la masturbation. Vous n’allez pas attaquer directement le plat principal sans avoir mangé les entrées. Touchez-vous en prenant conscience de votre corps. Ne vous précipitez pas à glisser vos doigts dans votre culotte, car votre premier but est de faire appel à l’excitation.

orgasme-femme

Toutes les parties du corps peuvent devenir des zones érogènes pour accroitre l’excitation. Prenez plaisir à caresser toutes les parties sensibles et les zones érogènes de votre corps en commençant par les seins, puis descendre petit à petit vers le ventre, les cuisses, les fesses et pour finir les alentours de la partie intime (grosses et petites lèvres, ainsi que les autres parties de la vulve).

Il est temps de focaliser sur son clitoris

Maintenant que vous êtes assez excitée, vous pouvez passer à l’étape foufoune et clitoris. D’abord, essayez d’effleurer votre clitoris à travers votre culotte, sans trop entrer dans le détail. Faites un mouvement répété de va-et-vient pour augmenter la sensation. Ensuite, lubrifiez vos doigts avec votre salive et commencez à jouer avec votre clitoris. Comme ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle bouton de plaisir, vous pouvez tout faire avec.

Maniez-le comme une manette de jeu vidéo ou comme un vrai pénis. Faites des gestes circulaires et frénétiques sur la petite boule, mais aussi aux alentours. Pour faire venir votre orgasme clitoridien ; faites un mouvement circulaire en titillant votre clitoris et variez l’intensité et la vitesse jusqu’à ce que vienne le plaisir. Pincez votre clitoris avec vos doigts et jouez avec sa racine. Frottez et tapotez cette boule à plaisir en variant la cadence. En même temps, caressez et jouez les autres zones de votre chatte comme le vagin, l’anus, les lèvres. Surtout, n’arrêtez pas de lubrifier, car à force de frotter et de manipuler, votre moule pourrait sécher.

Faire durer le plaisir avec ses doigts

Encore une fois, votre but est de faire languir le plaisir pour faire grimper son orgasme au paroxysme. Allongez-vous sur le lit, avec un fond de musique douce afin de se mettre dans l’ambiance. Une fois que votre clitoris est très sensible, utilisez maintenant vos deux mains pour rendre le jeu encore plus excitant. Jouez votre clitoris et en même temps caressez votre vagin. Lorsque vous sentez monter la température, vous pouvez passer à l’étape « doigtage ».

Pour cela, palpez d’abord le rebord du vagin avec votre doigt. Puis introduisez doucement et progressivement un doigt dans le vagin en faisant un mouvement circulaire ou/et un va-et-vient, ce qui vous plaira. Lorsque vous sentez que votre sexe y prend goût, libre à vous d’introduire un deuxième ou un troisième doigt.

Vous pouvez même pénétrer un doigt tandis que l’autre main titille le clitoris. Le but est que vos doigts palpent la paroi de votre vagin intérieur. En stimulant cette paroi, vous devrez tomber sur le fameux point G. Vous voyez, c’est une paroi striée qui se situe juste à un ou deux centimètres de l’entrée du vagin. Normalement, si vous êtes excitée, ce point G se gonfle. Si vous exercez une petite pression sur cette zone, vous ne devrez pas le rater.

Encore une fois, nul besoin de précipiter. Prenez votre pied, enfin votre doigt en essayant de serrer les muscles du périnée. De cette façon, vous devez sentir votre périnée contracté sur votre doigt. Lorsque vous sentez que vous êtes au bord de l’orgasme, vous pouvez soutenir le rythme au ralenti ou tout stopper pour reprendre doucement du tout début pour augmenter l’intensité. À force de bien vous doigtez, vous finirez par connaitre votre sexe du bout des doigts !

Varier le plaisir avec les accessoires

Pourquoi se contenter d’un ou de deux doigts quand des sextoys et autres accessoires érotiques peuvent rejoindre votre masturbation solitaire ? Le sextoy est un bon stimulateur de plaisir surtout si les mains se fatiguent vite. Si vous n’avez pas de sextoy, un oreiller ou un traversin est amplement suffisant.

Pour l’oreiller, coincez et serrez-le bien entre vos jambes et vos cuisses. Ensuite, faites un mouvement de va-et-vient comme si vous faisiez l’amour dans la position de l’amazone. Balancez votre hanche avec un rythme soutenu et répétitif. Laissez le coussin palper et frôler votre partie intime pour faire monter le plaisir et faire venir l’orgasme.

Sachez que le lit n’est pas le seul endroit intime où vous pouvez vous masturber. Au fait, vous pouvez bien vous envoyer en l’air dans la douche, dans la baignoire, dans la voiture ou même dans un lieu public. Tout dépend de votre feeling et votre excitation inébranlable.

À propos de douche, sachez que le pommeau de douche, plus précisément les jets qui sortent du pommeau de douche, va vous procurer une sensation inattendue, mais très excitante. Il suffit d’arroser votre petit minou avec les jets d’eau en rapprochant ou en éloignant le pommeau comme si les jets remplacent vos mains, c’est l’extase assurée. Essayer cette technique de masturbation, c’est l’adopter !

Prenez une bonne respiration

Lorsque vous vous masturbez, soyez l’aise avec votre corps. Détendez-vous et ne pensez à rien sauf à votre orgasme. Votre respiration peut vous aider à vous détendre afin de jouir pleinement le moment présent. Beaucoup de femmes font l’erreur de bloquer leur respiration lorsqu’elles se masturbent.

Au contraire, arrêtez de vous mettre la pression et respirez normalement, pas de souffles rapides. Si vous canalisez votre respiration en la récupérant au fond de l’abdominal, il sera plus facile pour vous de maintenir l’excitation et de maîtriser votre mécanisme sexuel. Vos fantasmes viendront tous seuls, ce qui amplifie encore plus le plaisir.

Ne pas trop se prendre la tête

Si vous suivez bien toutes ces techniques de masturbation et de doigtage ; ce jeu coquin va devenir votre meilleure amie lorsque vous vous sentez seule, lorsque vous avez un appétit sexuel ou juste pour passer le temps. Toutefois, si vous n’arrivez pas à jouir du premier coup, ne prenez pas la tête pour ça. Rien ne vous empêche de tenter une deuxième, puis une troisième fois. De toute façon, vous faites ça pour le plaisir. De plus, il n’y a pas de technique « universelle » pour se masturber et avoir de l’orgasme. À force d’essayer et de faire ce qui vous passe par la tête, vous trouverez sûrement la méthode ultime qui vous fait grimper aux rideaux, en solo.