Nous sommes un jeune couple, pour des soucis d’anonymat nous nous nommerons J & L (Mr=J ; Mme = L). Alors que cela fait déjà 9 ans que nous sommes ensemble, l’idée d’une relation plurielle nous attirait depuis plusieurs années. L étant attirée par un trio avec un autre homme, J lui est attiré par une aventure féminine.

Cependant la difficulté de trouver une femme pour ce type de relation étant plus importante. J&L décidèrent de démarrer avec le fantasme de L.

Commençons par une brève présentation, L est une femme de 28 ans, blonde les cheveux mi long, plutôt grande et pulpeuse ce qui fait son charme. J est un jeune homme de 27 ans, taille moyenne, brun cheveux court et plutôt épicurien.

Les envies libertines nous firent fréquenter depuis plusieurs années des sites internet destinés à provoquer ce type de rencontre libertine. Nous nous adonnèrent alors à quelques frivolités par webcam, devants des hommes qui n’en demandait pas tant. L adorait sentir l’excitation qu’elle provoquait chez ses hommes qui la dévisageaient pendant qu’elle s’effeuillait sur l’écran. J lui adorait voir sa dulcinée excitée jouer avec tous ses hommes et montrer son côté très « ouverte ».

Un soir alors que nous errions sur un des sites en questions nous fîmes la connaissance de I. Un jeune homme de 30 ans habitant la même région que nous, courtois, respectueux, avec une simplicité qui laissait deviner un partenaire agréable. Nous lui avons donc fait part de notre envie de s’exhiber devant un homme, en réel cette fois. Etant très intéressé par notre proposition, nous continuions à faire connaissance par internet et par cam (Il vit alors que nous étions bien ce que nous prétendions être).

Ainsi un soir, nous décidions de mettre en pratique l’échange que nous avions eu. Le scénario était simple : nous avions rendez vous sur le parking près d’un lac peu fréquenté en ces périodes d’automne. I devrait se tenir à l’orée du bois bordant le lac. Une fois qu’il verrait la voiture répondant au signalement que nous lui avions fait, il n’aurait plus qu’à profiter du spectacle.

Le soir en question, nous nous préparâmes pour cette soirée, L sortit de la salle de bain avec une jupe descendant jusqu’à mi-cuisse laissant entrevoir les bas noir qu’elle avait enfilée pour l’occasion et mettant en valeur sa croupe arrondie. La partie supérieure montrait un chemisier blanc avec de fine rayure sur lequel les 3 boutons supérieur n’étaient pas fermés, afin de mettre en valeur sa généreuse poitrine sublimée par un soutien gorge effet push-up qu’on devinait en dessous. J lui portait un jean et une chemise, des habits classiques mais que L appreciait fortement. Etant en avance sur l’horaire, nous décidions de prendre l’apéro, L pris alors un passoa puis un deuxième et enfin un troisième… J fut plus sérieux avec seulement un Whysky (conduite oblige)
Nous prirent alors la voiture pour nous rendre à notre lieu de rendez vous. Nous échangions alors quelque banalité le temps du trajet, mais la tension mêlée à l’excitation était palpable.

Alors que nous arrivons au lieu de rendez vous, nous voyons une voiture garé sur le parking sans personne à son bord, nous devinons alors qu’il s’agit de la voiture de notre spectateur. Nous nous garons alors en marche arrière à côté du véhicule, afin d’avoir vu sur l’entrée du parking (au cas où) et sur l’orée du bois à quelque mètre sur notre droite. Au bout de quelques secondes, nous distinguons la silhouette de I comme prévu à l’orée du bois. Le réverbère étant très éloigné de notre place, impossible de le reconnaître catégoriquement, mais à cette heure ci peu de place au doute.

Nous coupons alors le moteur et les feux et allumons le plafonnier de la voiture. Après quelques secondes et sentant la paralysie, J prend alors les devants et embrasse langoureusement L. L sentit alors redescendre au fur et à mesure appréhension et commença à caresser la cuisse de J. J sentant que sa compagne se libérait, commençât à lui caresser le ventre puis remonta progressivement au niveau de son buste rebondit. J caressait doucement les seins de L à travers le chemisier, mais au bout de quelque seconde L arrêta son geste :

« il doit avoir du mal à distinguer quelque chose de la ou il est ? »

J compris alors que L, autre le fait de s’inquiéter pour I, était frustré de ne pas voir l’effet provoqué par ce début d’émoi.

« Fait lui signe d’approcher » dit timidement J

L fit alors un geste de la main à I qui était à peine visible, alors que L répéta le geste une deuxième fois. I comprit finalement le message et s’approcha de la voiture. Nous voyions alors l’homme la main dans le pantalon laissant peu de place au doute quant à ses agissements. L excitée par cette vision reprit le baiser avec J en prenant le soin de replacer sa main sur son sein gauche et elle ne se contentait plus de caresser la cuisse de J, mais commença à déboutonner son jean au travers duquel elle sentit son sexe endurcit.
J excité par la nouvelle attitude de L, souhaite alors en faire profiter I. (I qui quant les ébat reprirent s’était arrêter à environ 5m du véhicule) Alors qu’il continue à lui caresser le sein gauche J déboutonne un à un les boutons du chemisier laissant ainsi place à un joli 95C avec seulement le soutien gorge cachant la poitrine de L. L quant a elle une fois le jean de J ouvert caressa la verge raidit à travers le boxer. Elle tourne alors la tête vers I qui cette fois ne se contentait plus de se caresser sous son pantalon, mais avait sorti son sexe pour le masturber.

L’excitation de L fut alors multipliée à la vue de ce sexe plutôt long et épilé. Elle sortit alors le sexe de J du boxer et se mit immédiatement à sucer la queue de son homme. J voyant que I, du fait de ce nouvel acte n’avait plus vue sur l’action en cours, prit alors la liberté de signaler à I qu’il pouvait s’approcher encore tous en le signalant à sa moitié qui acquiesçât avec un bref « mmm » la bouche encore pleine du sexe de son homme. J alors très excité par la situation décida alors de sonder L :

« Ca te plait ? » questionna J tout en connaissant déjà la réponse
« mmm » répondit alors L

J sentait l’excitation de L et avait remarqué l’effet provoqué par la vue du membre de I. J demanda alors :

« Tu veux qu’on le laisse te toucher ? »

L arrêta alors la fellation et remonta la tête tout en continuant à branler le sexe.

« Pourquoi pas » répondit elle avec un sourire coquin en coin
« Proposes lui » dit alors J après avoir embrassé L.

I était à ce moment collé à la vitre de L, toujours en train de masturber son sexe avec un geste très lent. L mit alors le contact et descendit la vitre

« Tu veux toucher ? » demanda-elle à I

I ne répondit pas et se pencha alors à travers la vitre pour caresser le corps de L. Il commença par ses seins toujours habillés du soutien gorge, puis il descendit au ventre et remonta a la poitrine. L fit alors remarquer que son soutien gorge n’était plus utile et l’enleva. I reprit alors ses caresses de plus belle, jusqu’au moment ou il demanda si il pouvait prendre en bouche le sein de L. L hocha la tête sur le côté faisant comprendre un « pourquoi pas ». I lécha alors le mamelon du sein gauche avant de le prendre en bouche
J qui jusque la restait discret se laissant masturber par L, pris alors le deuxième sein en bouche et fit alors de même que son coéquipier d’un soir. J décida alors de passer la main sous la jupe pour caresser l’intimité de L à travers le string en place. J sentit alors immédiatement l’humidité qui sortait de la lingerie ce qui ne fit que renforcer la dureté de son sexe.

J leva alors les yeux et vit L les yeux rivés sur le sexe de I. L était comme hypnotisé par le sexe de cet inconnu. J glissa alors l’oreille de L

« Si tu as envie,essayes »

L’accord de J, fit pousser des ailes à L qui l’embrassa fougueusement. Elle se retourna alors vers I qui était passé à l’étage inférieur avec sa main quand J laissa la place.

« Je peux toucher moi aussi »

I valida alors la demande et arrêta son action. L sentit alors son corps chauffer et commença par caresser brièvement le torse de I, mais passa très vite la main sur sa queue. L commença par caresser, puis quelques seconde plus tard le pris bien en main pour le masturber de plus en plus. L n’en revenait pas un sexe dans chaque main. Elle sentit alors la main de J passait sous le string en dentelle noir. Elle sentit les doigts caresser d’abords son clitoris puis finalement 2 doigts s’enfoncent dans son vagin en faisant des va et vient régulier. L se retourna alors vers J , et dit alors distinctement de sorte que I entende.

« J’aimerais trop la prendre bouche »
« Alors prend la » répondit simplement J

L se retourna alors vers le sexe de I toujours en main et commença par lécher le gland tout en soutenant droit dans les yeux le regard de l’invité médusé. Puis elle le prit bien en bouche en faisant des va et viens avec un rythme lent, puis au fur et a mesure L enfonça la queue de plus en plus profond. Enfin elle accéléra le mouvement suçant ce long sexe et masturbant en même temps. J demanda alors à I

« Elle suce bien ? »
« C’est trop bon » répondit alors I

I demanda alors grâce et prévint L de sa jouissance prochaine, L arrêta alors la sucions et continua à masturber en présentant ses seins. I lâcha alors sa semence sur la poitrine généreuse de L et L ralentit alors le geste de masturbation jusqu’à le cesser complètement.

J alors en transe par le spectacle dit alors

« Ca vient aussi »

L s’empressa alors de mettre le sexe de son homme en bouche. J dit alors

« T’aime sucer petite chienne »

L acquiesça d’un « humm » langoureux et sentit alors l’abondance de sperme inonder sa bouche.

Et la soirée ne faisait finalement que commencer…

Mots clés : ,